-

La tribu Ait Merghad Le sang et le sol

-  ::   :: 

      

La tribu Ait Merghad Le sang et le sol

   Mohamed 2007-06-22, 04:00




La tribu Ait Merghad
Le sang et le sol
***
Les Ait Merghad : un groupe, une rgion

Les Ait Merghad occupent une portion du versant sud du Haut-Atlas central et oriental, cheval sur les palmeraies prsahariennes et les sommets de la chane atlassique. La valle du Ghris constitue leur foyer central, mais il la dbordent, au sud sur celle du Ferkla, louest sur celle du haut Dads et au nord-est sur celles du Ziz et de la Haute Moulouya. Lethnonyme nest rien moins quun emblme onomastique, comme dirait Berque. Sur ce territoire, cohabitent, en effet, Noirs et groupes maraboutiques (Chorfa, Igourramen), tous sdentaires cultivateurs, et anciens transhumants ou nomades Ayt Merghad proprement dits, largement sdentariss. Il convient dajouter un fond local ancien de Blancs sdentaires et de Juifs. Ceux-ci ont, sauf exception, quitt le pays dans les annes 1950 et 1960. Lethnonyme, dfaut de restituer la diversit de la population, caractrise ici une rgion.5 Cette diversit senrichit dune pluralit des terroirs (allant des premires dunes sahariennes aux sommets enneigs du Haut-Atlas oriental), des genres de vie et dinstructives micro-spcificits culturelles (culinaires, vestimentaires, cultuelles) et linguistiques.

En fait, ceux que lon appelle les Ait Merghad sont danciens transhumants ou nomades, selon les groupes, probablement Sanhaja, qui, selon les rcits de mmoire, remontent la rgion de la haute valle du Dads dnomme Imedghas. Le document le plus ancien qui les mentionne est un pacte de protection tayssa, dont une copie a t produite par un marabout de Tazouka, localit de la banlieue dErrachidia6 Ce document remonte au dbut du XVII sicle (1012 H/1603-04 J.-C.). Du foyer prsum de lImedghas, leurs groupes semblent stre tals vers lest et le sud, protgeant les sdentaires ou occupant certaines valles irrigues telles le Ghris et le Ferkla. Ces mouvements participent du climat dagitation du Sud marocain qui a entran, aux XVII, XVIII et XIX sicles, la clbre pousse sud-est nord-ouest des tribus. Expulsions de certains groupes, partage des terres des vaincus avec les "protgs" (notamment les groupes maraboutiques), contrle des pturages et des points deau, mainmise sur les palmeraies, tels sont les traits significatifs qui se dgagent des rcits de mmoire. Un usage modr sera fait de cette tradition orale par dfaut, suivant lexpression de J. Dakhlia.7 A les recouper avec les quelques documents srs dont nous disposons,8 ces rcits ne peuvent tre entirement ignors. Encore faut-il que la polyphonie des groupes ou mme des individus et le handicap chronologique qui les caractrise soient surmonts. Enfin, il sagit dune rgion loigne des centres du pouvoir, mais proche du Tafilalt, berceau de la dynastie lawite. Rgion berbrophone aussi, dont le parler se rattache au tamazight du Maroc central, la spirantisation en moins et quelques divergences lexicales en sus. Larabe marocain est utilis concurremment avec le tamazight dans les grandes agglomrations (Goulmina, Tinejad) et larabe standard est la langue de lcole, de ladministration et de la justice.

Au dbut du sicle, les Ait Merghad sont dcrits dans les premiers rapports franais comme tant majoritairement transhumants. Seuls quelques groupes, ceux-l mmes qui rsisteront la pntration franaise jusquen aot 1933 sur le massif du Baddou (Haut Ghris), prsentaient les traits les plus nomades.


extrait de thse soutenu par Ahmed skounti



_________________
pour toutes les questions ladministration du site est ouvert tous
vous pouvez nous contactez par un message priv
tous ensemble pour un forum tres actif
Pour me contacter
Tlphone N 0033613995386
Merci de nous signaler chauque lien qui ne mache pas
..
mohamed
avatar
Mohamed



: 1266
: 28
Localisation : Paris
Emploi : etudiant en Classes Preparatoires aux Grandes Ecoles PCSI Lycee technique Raspail Paris
Loisirs : Internet Programmation Electronique
: 04/04/2007


:

    http://sciencemaths.c.la

    

      

- 

-  ::   :: 

 
: