-

la resitance magnifique

-  ::   :: 

la resitance magnifique

   basslam 2007-09-24, 11:05

Une rsistance dsespre et magnifique-
Nous sommes en 1933. Tout le Maroc est sous protectorat franais depuis vingt-et-un ans. Enfin, presque tout le Maroc. Car la plupart des tribus At Atta rsistent encore la pacification" dans ces montagnes arides du djbel Saghro. Et la vie n'est pas facile pour le capitaine Spillmann. Il le note alors dans son petit carnet : "Il est difficile de dfinir les At Atta et de donner en quelques lignes un aperu de leurs principaux traits de caractre. Plus on les connat, plus on s'aperoit, en effet, que toute affirmation leur gard comporte un correctif (...) [ on les dit] pillards, coupeurs de routes, incapables d'affronter une bataille range, d'endurer des pertes ; dans le Saghro , ils ont cependant oppos nos troupes, trs suprieures en nombre, en armement et en organisation, une rsistance dsespre, magnifique, qui a forc notre admiration."
C'est la fameuse bataille de Bougafer que l'officier fait ici rfrence. Prs de deux mois de combats acharns en plein hiver pour prendre un bastion de neige et de rocaille. D'un ct, plusieurs milliers dhommes, de nombreux canons et quatre escadrilles de quarante-quatre avions bases Ouarzazate. De l'autre, conduits par les frres Baslam, un peu moins d'un millier de nomades sommairement arms, des femmes et des enfants. Mais des rebelles. Qui, chaque fois qu'ils le peuvent, gnent la progression de l'arme franaise en harcelant ses positions. Le colonel Voinot en a assez : "Les pillards se montrent trs entreprenants ; ils excutent, plusieurs reprises, des coups de main contre les tirailleurs employs aux travaux. Le Saghro est devenu le refuge des rdeurs, qui circulent en bordure de la zone soumise. Par ailleurs, les nombreux irrductibles retirs au Saghro ne manquent aucune occasion de manifester leur hostilit ; ils adressent des menaces de reprsailles aux notables, qui cherchent composer avec nous. (...) Pour en finir, le Commandement dcide, au mois de fvrier 1933, de rgler la question du Saghro avant les dernires oprations du Haut-Atlas. C'est a priori une grosse affaire car ce massif aride, difficile, est mal connu."
L'entre en rsistance des tribus At Atta ne date pourtant pas de la signature du protectorat. Dj, la fin du sicle prcdent, ces farouches nomades s'taient opposs la colonisation franaise via le sud de l'Algrie. Des combats sporadiques qui furent le prlude au grand rassemblement de Bou Gafer. Mais la dcision de se retirer dans les montagnes inaccessibles du djbel Saghro causa galement la perte des rebelles. Coups de toute communication avec l'extrieur du massif, harcels jusque dans les rares points d'eau, les At Atta durent subir manoeuvres d'encerclements, pilonnages d'artillerie et bombardements ariens. En dpit de positions faciles dfendre sur le plateau des Aiguilles, o une poigne d'hommes taient capables de tenir tte tout un bataillon, ils sont obligs de capituler le 25 mars 1933. Ce sera le dernier des grands faits d'armes de la colonisation au Maroc. Dans son dition du 30 mai de la mme anne, la revue L'Illustration conclura avec condescendance : "Éminemment farouches tout d'abord, [les tribus At Atta] n'ont pas tard changer l'attitude en voyant que l'on soignait leurs blesss et leurs malades, que des vivres et des vtements leur taient distribus. Aussitt la reddition faite, l'individualisme enracin chez elles a repris ses droits. Chaque famille, se groupant autour de son chef, ne reconnat plus d'autre autorit et ignore ceux des anciens allis qui n'appartiennent pas la mme tribu."
-Gens de plaine et de montagne-
Les At Atta ont toujours cultiv cette indpendance et ce got de la libert. Pas facile pour un nomade de se plier aux rglements d'un pouvoir central loign qui n'a probablement qu'une vague ide de ses conditions de vie. Et la gographie du djbel Saghro n'arrange rien qui rend les communications presque impossibles. Aucune route ne traverse en effet le massif. Tout juste si quelques mchantes pistes de terre permettent aujourd'hui de rallier, en vhicule tout terrain ou dos de mule, quelques rares villages d'une centaine d'habitants comme Hanedour ou Imi n'Ouarg. Au-del, passs les cols, sur les hauts plateaux, face aux reliefs tabulaires et aux tours de grs rose, voici le territoire de l'cureuil de rocher, de la perdrix, du chacal, du loup et du mouflon. Voici le territoire du laurier rose, du palmier nain, du saule pourpre, du figuier, de l'amandier et de l'alfa, cette herbe touffue et pineuse qu'affectionnent tant les mules. Voici le territoire de la chvre et du mouton, guids, de pturages en oasis, par quelques familles nomades. Pas tonnant, ds lors, que ces tribus soient reines dans cette montagne.
Le capitaine Spillmann, toujours lui, notait dj : "L'individualisme dvelopp par la dure existence pastorale, qui trempe fortement les caractres, risquerait de dgnrer assez vite en anarchie. Mais d'autres facteurs, conditionns par le nomadisme mme, viennent heureusement temprer cette tendance. La recherche et la dfense des pturages, les ncessits de la transhumance crent en effet des liens collectifs qui consolident le lien ethnique. Pour subsister au milieu d'ennemis toujours aux aguets, pour utiliser au mieux les ressources que dispense parcimonieusement une nature trop souvent ingrate, les nomades ont accept librement une discipline relle qui les groupe dans le cadre de la fraction ou de la tribu. (....) La structure de leur pays les fait la fois gens de plaine et de montagne, nomades et qsouriens. Ils connaissent les rigueurs du climat saharien et celles des hautes altitudes."

basslam



: 70
: 28
Localisation : tinghir
Emploi : etudiant
Loisirs : le football
: 24/04/2007

    http://www.tinghir.net

    

: la resitance magnifique

   Mohamed 2007-10-20, 12:41

merci basslam

_________________
pour toutes les questions ladministration du site est ouvert tous
vous pouvez nous contactez par un message priv
tous ensemble pour un forum tres actif
Pour me contacter
Tlphone N 0033613995386
Merci de nous signaler chauque lien qui ne mache pas
..
mohamed
avatar
Mohamed



: 1266
: 28
Localisation : Paris
Emploi : etudiant en Classes Preparatoires aux Grandes Ecoles PCSI Lycee technique Raspail Paris
Loisirs : Internet Programmation Electronique
: 04/04/2007


:

    http://sciencemaths.c.la

    


-  ::   :: 

 
: